La seule montre au monde qui sonne sous I'eau doit beaucoup aux exploits d'un homme hors du commun, Hannes Keller. Dès son école de recrues, ce Zurichois est passionné de plongée: au service militaire, un camarade avait révélé au jeune Keller les beautés de la vie sousmarine. En 1959, les exploits répétés d'Hannes Keller sont parvenus aux oreilles des dirigeants de Vulcain. Ils décident de mettre au point sur ses conseils une montre indiquant précisément les paliers de décompression: la célèbre Nautical. De plus, sa sonnerie s'entendait très bien sous I'eau, un plus évident dans I'obscurité des grands fonds. Lors de sa première tentative d'atteindre 155 mètres de profondeur dans Ie Lac Majeur, avec un mélange révolutionnaire de gaz - calculé par un professeur de I'EPFZ - et des temps de décompression fortement raccourcis, Keller n'attire pas les foules: seul, un journaliste du jeune quotidien Blick y assiste. Mais la nouvelle fait le tour du monde: plus de 500 articles de presse la mentionnent et les actualités cinématographiques rendent immédiatement le plongeur célèbre. Keller battra ensuite son propre record vers I'île de Catalina, au large de Los Angeles. Le 2 décembre 1962, il descendit à 315 mètres. Ce fut une réussite extraordinaire pour Vulcain que de présenter Keller comme porte-drapeau.