Son plus beau titre de gloire, Vulcain le remportera au milieu du XXe siècle. En 1947, la «Fabrique de Montres Vulcain» présente la première montre-bracelet réveil véritablement fonctionnelle. L’idée d’intégrer une alarme à une montre n’était pas entièrement nouvelle. Mais jamais encore un horloger n’avait réussi à concevoir un mouvement de taille standard capable de produire un son assez puissant pour réveiller son possesseur. Pour relever ce défi, Robert Ditisheim s’entoure des meilleurs horlogers et ingénieurs. Après cinq ans de recherche et de développement, il présente le fameux calibre mécanique Cricket à remontage manuel, doté de deux barillets, l’un pour le mouvement, l’autre pour le réveil, dont le son strident évoque le chant du criquet, d’où son nom.